Oursinado varoise

Publié le par l' oursin

L'express - régions - A consacré un numéro spécial à Saint-Raphaël ou, plutôt, à son député-maire Georges Ginesta, sous les pieds duquel il déroule un tapis rouge flamboyant. C'est le « plus grand », « le plus beau », « le plus fort », et il va remporter, haut la main, la prochaine municipale, la quatrième depuis sa première élection en 1995. Ce franc-maçon - pour l’instant en sommeil de la GLNF - tient, comme tout bon politicien, à “ratisser large”. Ça change du reportage, voici un an, dédié au premier magistrat voisin de Fréjus, Elie Brun, que l’hebdo éreinte copieusement. Amusante, la comparaison de traitement. Peut-être parce que le Fréjusien parait, lui, très mal barré dans cette élection, dont on ne sait toujours pas d’ailleurs s’il s’y représentera. A notre avis, il ne semble pas qu’il ait quelque chance de succès, tant la concurrence est grande avec ses « amis » de la majorité, qui se tirent une bourre terrible. La socialiste, Elsa Di Méo, y sera, comme d’hab’ et, surtout, le FN ou, plus précisément, le « mariniste » David Rachline grand teint qui croit en ses chances. En tout cas, il se démène bien le jeunot, 25 ans, déjà conseiller régional, qu’on voit sur tous les marchés, distribuer la bonne parole. Affaire à suivre.

 

« Harcèlement » - Pas sexuel, qu’on se rassure, encore que... mais moral. Ce qui se passerait en mairie de Fréjus, selon un lecteur. « La médecine du travail a été saisie, mais elle parait gêné car c’est la Ville qui la paie », écrit-il. Un chef de service a été muté à la déchèterie et remplacé par son adjointe. Mais tâche plus difficile qu’il apparait au premier abord et il a fallu sortir l’ancienne préposée, Mme Raineri, d’une retraite bien gagnée afin qu’elle remette de l’ordre dans le service. Les « techniciennes de surface », devraient acheter les produits ménagers, livrés tous les deux mois au compte-gouttes. Y veille de près Mme Agnès Brun (la propre sœur de M. le maire), patronne du “service achats”. Et elle a, bien sûr, reçu des ordres stricts de son frangin pour faire des économies. La Ville, ce que répète les opposants, socialistes et FN, serait de plus en plus financièrement aux abois, aussi les bouts de chandelles sont-ils absolument nécessaires. 

 

Yeux doux - C’est ce que fait, en ce moment, Elie Brun à François Copé, afin d’obtenir son soutien pour les municipales de l’année prochaine et recevoir, à nouveau, l’investiture UMP. Mais Copé n’aurait-il pas, de son côté, quelques craintes à avoir, lui qui a des visées sur la future présidentielle, comme son “ami” Fillon ? Eh oui car Sarkozy aurait bien des envies de remettre ça en 2017. La bagarre entre tous ces messieurs risque d’être dure et même sans pitié. On a hâte d’assister à ça.

 

Toujours à Fréjus -  Le fiston du maire, Mickaël, a un poste important à la Base Nature de la ville - tiens donc, ne serait-ce pas illégal ?- Mais il n’a plus, car il est parti en claquant la porte, non sans être auparavant brouillé avec tout son staff. De santé fragile, comme son papa, il aurait ouvert une superette dans un camping de Roquebrune-sur-Argens. Le grand patron de la police municipale de Fréjus, J-P Ghenassia, devant qui les flicaillons tremblent - et ils ont bien raison - tient le service d’une poigne ferme. Bravo, mais est-ce bien utile alors qu’ils sont déjà quatre à gérer le service ? Peu importe, un de plus un de moins, on ne va pas pinailler pour si peu.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article