Boite aux lettres

Publié le par l' oursin

(Sauf impératif lié à l'extrême discrétion, il est recommandé de signer son courrier)
De Gérard M. :
 Les cendres du général Bigeard reposent à Fréjus, au mémorial des guerres d’Extrême-Orient. Au jour de leur réception, un groupe de vieux briscards se présente au check-point, bardés de toutes leurs plus belles décorations. A l’entrée, un policier municipal les stoppe énergiquement : « Vous n’avez pas de carton d’invitation, vous n’entrez pas ! » Un dépourvu de ce “ laissez-passer ” lui dit alors : « Jeune homme, j’ai fait le Viet-Nam et l’Algérie, je n’avais pas de carton d’invitation, cela ne m’a pas empêché, avec des milliers d’autres Français, d’être bon pour le service. » Ce flicaillon zélé ne serait-il pas le même qui a viré, de la salle du conseil municipal, voici deux mois, une équipe de M6 venue filmer une de ces séances, souvent agitées, de nos édiles ? Mais de qui le jeunot avait-il pu recevoir ses ordres ?
 
 De Francis P. :
 En mairie centrale de Fréjus, c’est une espèce de turn-over à l’état-civil où on a observé trois changements de service en peu de temps. Un record? Quant au policiers de « Monsieur le maire, » autrement dit la PM, c’est toujours l’effervescence dans cet élevage en batterie. Il semble que le patron Ghenassia - dont c’est peut-être la dernière année à ce poste - ne sait plus tenir ses poulets. Faute de moyens - c’est la crise bien sûr -, Elie Brun aurait l’intention de se défaire des agents contractuels. Diable ! comme celles de l’Etat, les caisses se vident et il faut râcler les fonds de tiroir.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article